jeudi 20 décembre 2012

Interview Daonet pour Donemat sur Celticmusicfan.com

Traduction de l'article publié sur le magazine anglophone en ligne Celticmusicfan.com, interview au sujet de l'album Donemat du groupe de rock breton DAONET


Je suis heureux de découvrir le groupe Daonet de Nantes. Ils constituent un ajout appréciable à notre collection en constante agrandissement d'artistes bretons. Ils jouent une musique de style rock dynamique en utilisant la langue bretonne. Ce n'est pas grave si vous ne parlez pas la langue. La musique est plaisante, prenante avec juste assez de force pour réveiller les membres de votre famille privés de caféine. La voix principale de Gwendal (qui joue également de la flûte) est forte mais pas imposante ce qui est un bon point. Il imite parfois le son de la cornemuse avec sa guitare accordée à sa manière en utilisant de super effets (NDT : l'accordage est standard, tout est dans le jeu de guitare ;-) )

Mon invité Gilles H. joue principalement de la guitare basse. Il explique :" je joue principalement de la guitare basse excepté sur le titre "O'surfin" sur lequel nous jouons à 2 guitares (Gwendal en chorus,   moi en rythmique et après nous échangeons les rôles). Sur scène, je joue également des sons de synthé pilotés par ma basse (orgue, sons de guitare etc.) ou par ma guitare sur "O'surfin" (avec un son de contrebasse) mais sur le CD, j'ai utilisé ces sons sur l'intro de “Marv Ponkalleg” et un effet sur “Nerzh-kalon”. La batterie d'Hervé assure un max ! Si vous lisez plus loin, Gilles nous donne un regard en profondeur sur la scène de la musique celtique sur l'ensemble de la France et pas seulement de la Bretagne. Ici, Gilles utilise les termes Breton et Celtique pour différencier le spécifique du général.


Vous avez traité différemment Tri Martolod... il sonne plus énergique et punk. Qu'espérez-vous en matière de réaction du public à cette chanson en particulier pour ceux qui sont fidèles à la version d'Alan Stivell



Oui nous jouons Tri Martolod sur scène de notre façon depuis 2003, 2004 je crois. Les réactions à notre interprétation de cette chanson traditionnelle sont toujours bonnes, jamais une seule plainte ;-) les gens chantent et frappent des mains à chaque fois ;-)


Daonet signifie Maudit. Pourquoi avez-vous choisi ce nom pour le groupe ?

Nous sommes basés à Nantes = Naoned en breton et il existe une expression en Bretagne “Mont da Naoned da c’hortoz bezan daonet” = Aller à Nantes en attendant d'être maudit, une expression se référant aux personnes de la partie ouest de la Bretagne qui devaient aller à Nantes pour trouver du travail au 19 ème siècle. Le 12ème titre de l'album "Donemat",  “Mont da Naoned” est une chanson au style folk-rock basée sur cette expression en faisant un parallèle avec les gens d'aujourd'hui qui doivent migrer pour trouver un emploi … à Paris ou ailleurs sur la planète …

Pouvez-vous nous donner un bref historique de chaque membre du groupe ?


Gwendal a fondé le groupe en 2000. C'est un guitariste électrique et acoustique. Il chante également et joue du Tin Whistle. Il écrit les textes principalement en breton et en français.

j'ai (Gilles) rejoins le groupe en 2002. Je joue de la guitare basse, de la contrebasse, de la guitare synthé, et je chante également.
J'ai joué dans fin des années 80 début des années 90 dans un groupe de rock celtique de Vannes appelé Tan Flam. j'ai également joué écrit et chanté  dans des groupes de  rock, rock’n roll, blues-rock  …. par exemple Bogzh ! avec  Hervé à la batterie …
Hervé a rejoins Daonet en 2006,  il joue de la batterie, de la derbouka, du djembe, du cajon etc. Il a joué dans des groupes de différents styles avant Daonet : rock, punk-rock, blues-rock …

Que peux t'on attendre du groupe cette année ?



Nous avons enregistré “Donemat” avec la participation d'invités, au violon (Frédéric Bouley) et à la bombarde (Olivier Arz). Nous avons joué quelques concerts avec Olivier. Nous avons joué en configuration acoustique (guitare acoustique, contrebasse, cajon et voix). Ces différentes  configurations pourraient être développées dans le futur pour du live et des enregistrements …
Booking / tour +33 628 362 994

 Où les auditeurs peuvent-ils acheter leur copie du CD de Daonet ou des mp3s?

Le dernier album “Donemat” est distribué par Coop Breizh, Les revendeurs peuvent donc avoir accès à ce CD. Il est aussi disponible via le site internet de Daonet http://www.daonet.eu/ ainsi que le CD précédent “Rok a raok”, Les différents albums sont disponibles en version numérique sur http://daonet.bandcamp.com/ .
Donemat est également disponible en MP3 sur les plateformes itunes, Amazon … Il est également  possible de découvrir l'album via  Deezer, spotify …

Quels sont les festivals auxquels vous les gars avez participé ? et quels événements mémorables sont arrivés pendant ces spectacles ? 


Nous avons joué pour le “Festival des filets bleus” à Concarneau (Bretagne) il y a un  en ouverture de Gilles Servat avec10 000 spectateurs présents, et annoncé comme “coup de coeur” du festival… c'était super. Nous avons également joué pour le festival “Celtival on the rock” à Guemene-Penfao avec Dom Duff et Muray Head, pour le Festival les Nuits Salines à Batz-sur-mer …

Ce n'est pas un festival, mais une fête comme la St Patrick pour l'Irlande, en Bretagne aux environs du jour de la St Yves day / Gouël Erwann le 19 may , il existe une fête organisée depuis plusieurs années maintenant et aujourd'hui soutenue par la région Bretagne, nous jouons à cette époque dans différents contextes. Nous avons joué, il y a quelques années à Rennes parmi des groupes de musique traditionnelle ainsi que  “Les Ramoneurs de menhirs” avec leur recette spéciale mélangeant musique traditionnelle et musique punk et un groupe de punk-metal-fusion chantant en Breton … Cette année nous avons joué pour un de ces concerts pour la fête de la Bretagne à Nantes pour la première fête de la langue bretonne en Loire-Atlantique. Nous sommes également sollicités tous les ans  pour le jour de la St Patrick day avec des groupes de musique irlandaise (musique traditionelle ou groupes de  rock ). Il nous arrive également de jouer notre musique dans des concerts sans thématique celtique ou folk, avec des groupes rock, blues-rock, punk  etc.comme des concerts organisés par des motards qui sont parfois un peu craintifs du rock en Breton mais lorsqu'on leur demande s'ils comprennent  les paroles chantées en anglais, cela coupe court à ces craintes. Ils reconnaissent souvent que même les groupes francophones ne sont pas forcément faciles à comprendre ;-) .




Peux-tu nous parler de la réalisation de l'album Donemat ? Comment réunissez-vous le contenu etc. Peux-tu nous décrire la procédure jusqu'au mixage final ?



La plupart des chansons étaient jouées sur scène depuis des années avant qu'elles ne soient enregistrées, mais au début du projet de nouvel album, nous avons sélectionnéles chansons (incluant 2 titres traditionnels “marv pontkalleg” et l'hymne breton “Bro gozh ma zadoù”) et nous avons arrêté de jouer certains titres remplacés par des nouveaux. Nous avons travaillé ces titres choisis pour la version studio au métronome à chaque répétition pendant un an. Nous avons enregistré avec Arthur Lauth, qui s'occupe quand cela est possible de notre son sur scène, en une journée de prise + mix, une pre-production des 12 titres. Avec ce CD de pre-production , nous avons rencontré plusieurs ingénieurs du son afin de trouver le studio nous permettant d'obtenir l'enregistrement souhaité, avec un planning de disponibilité compatible avec le notre ;-) .
A cette étape du projet, nous avions l'accord de Coop Breizh pour la distribution de notre album en France. Nous avions également un contact avec un peintre / illustrateur Brucéro pour lui commander une illustration pour le CD.
Nous avons choisi de travaillé avec un studio tout juste créé  : Woodbox Studio à côté de Nantes – géré par Jeff Ferrand qui travaillait auparavant dans d'autres studios.
Nous avons commencé l'enregistrement fin mai 2011 par les prises basse et batterie (guitares basses et fretless) sur 2 week-ends.
Suivi plus tard par Gwendal pendant 1 semaine pour les parties de guitares électriques et folk, une piste clavier sur la chanson la plus lente, du tin whistle, et nous avons enregistré les voix.
2 invités ont alors enregistré leurs parties dans d'autres  créneaux  :
- Olivier (avec qui nous avions joué dans le groupe Tan Flam il y a longtemps) a joué des riffs de bombarde sur 3 titres, nous avions travaillé ensemble pendant plusieurs répétitions avec Olivier avec le groupe complet, ou en formule guitare, basse, tin whistle/ bombarde.
- Frédéric Bouley qui joue du violon dans de nombreux groupes (Musique bretonne, Irlandaise) a enregistré sur la chanson “Mont da Naoned”, Nous avons travaillé avec lui et Gwendal lors de répétitions ( guitare folk, contrebasse, violon), et avec 1 premier mix de la piste déjà enregistrée.
Nous avons ensuite ajouté les choeurs, Hervé a enregistré les percussions  (Derbouka et Djembe), j'ai enregistré une partie de contrebasse à l'archet sur “Mont da Naoned”, de la guitare synthé sur l'intro de “Marv Pontkalleg” et ma partie rythmique et chorus sur O’Surfin …
Jeff a alors mixé en plusieurs passes après des sessions d'écoute avec le groupe . Nous avons défini l'ordre des titres et le mastering a été réalisé dans une entreprise spécialisée.
Mon frère Lionel a pris des photos du groupe pour illustrer le CD, et communiquer dans les médias, Il a également rélisé le graphisme de la pochette Digipack incluant le livret avec les paroles etc. en incluant le personnage créé pour nous par Brucéro.
Le CD a alors été fabriqué première semaine de janvier 2012 et envoyé chez les revendeurs par Coop Breizh, Nous avons alors également adressés les CD aux fans qui avaient pré-commandé l'album et organisé un concert à Nantes pour lequel nous avons invité les fans pour cette disponibilité.


Pensez-vous que le Breton Celtic est plus fort maintenant que par le passé?



Je suppose que votre question porte sur la musique bretonne. Est-elle plus forte ? Elle est toujours présente. En Bretagne (N.D.T. : et au delà ;-)), il existe de nombreux groupes jouant de la musique traditionnelle (bretonne) : les bagadoù créés sur le modèle des pipe bands. Il y a également des groupe de fest-noz (fest noz peut être traduit par fête de la nuit) et ils jouent une musique accompagnant les danceurs des danses traditionnelles bretonnes.. Ils sont très actifs. Il existe également des groupes de Rock Celtique, ainsi que des groupes de rock breton. Ils jouent des chansons écrites en Breton, en Gallo avec ou sans influences des musiques bretonnes, celtiques. 

Le succès de la musique celtique, de la musique bretonne dans le grand publique est cyclique en France. Alan Stivell, Tri Yann, Soldat Louis, Manau (Rap Celtic ), Armens, Dan Ar Braz, Matmatah (leur premier album), Merzhin etc. ont connu le succès à certaines périodes, Nolwenn Leroy avec son album de reprise de   best of des chansons traditionnelles bretonnes et celtiques a obtenu un grand succès récemment.
La scène  proposant de la musique cetique, bretonne est toujours présente ici, surtout en Bretagne, où les festivals sont très populaires et nombreux (Festival interceltique de Lorient, Nuits salines in Batz sur Mer, Filets bleus in Concarneau, Festival de Cornouaille etc. Au Festival des Vieilles Charrues à Carhaix  l'orientation est plus pop et rock,  mais une scène est réservée à la musique bretonne). Les groupes jouant de la musique bretonne ne sont toutefois pas exclusivement basés en Bretagne. Dans chaque région française,  il existe des associations bretonnes incluant un bagad, un cercle celtique (groupe de dance bretonne) assurant la promotion de la musique Bretonne l'apprentissage du breton. Il y a également des groupes de rock celtique, folk-rock dans les différentes regions jouant des musiques d'inspiration bretonne et celtique …
Le groupe comme Daonet joue principalement du rock chanté en   langue bretonne afin d'en promouvoir son utilisation, son apprentissage qui a été réduite par le passé par l'action de la France et de ses représentants (interdiction dans les écoles ).
Le groupe Daonet est basé à Nantes, une ville qui ne fait pas administrativement partie de la région Bretagne, Le département de Loire Atlantique a en fait été retiré de la Bretagne historique pour créer une région artificielle appelée “Pays de la Loire”. De nombreuses chansons de Daonet sont basées sur l'histoire de la Bretagne et de Nantes, et l'utilisation de la langue bretonne pour un groupe basé à Nantes dans ce contexte est bien sûr un  symbole. D'autres groupesde Nantes qui n'existent plus, ont joué du rock chanté en breton , EV et Tri Bleiz Die par exemple, (Gweltaz ADEUX guitariste chanteur d'EV joue maintenant des chansons pop-rock en breton ), le groupe folk Tri Yann qui existe depuis les années 70, joue également de la musique bretonne et celtique avec quelques chansons en breton est également basé à Nantes.

Celticmusicfan.com

Traduction Gilles H.